40/ Compte rendu de course : Le Trail du Lyon Vert

Classé dans : SPORTIVE | 4

2016, l’année de la nouveauté ! Non sans inclure un semi-marathon et un trail. Pour cette année et pour commencer « tout doux » j’ai choisi un trail pas trop loin de Lyon et avec un dénivelé plutôt gentil.

Le Trail du Lyon Vert, c’est une course nature/trail toute jeune puisque cette année,c’était la deuxième édition. 600 coureurs et deux parcours : le 19km, pour lequel sont parties mes copines du Redcrew Elise et Coraline, et le 12, sur lequel Pauline et moi, nous lancions. C’est au domaine du Casino du Lyon Vert que nous avons pris le départ le 18 septembre.

Malgré tout, le jour J, les conditions météorologiques n’étaient pas avec nous: Nous allions devoir remettre vestes imperméables et leggins… La pluie ne s’arrêtait plus! Un temps automnal, alors que nous avions de belles semaines ensoleillées auparavant.

Départ de la maison à 8h30, arrivées trente minutes plus tard, nous n’avons pas eu de mal à nous garer vu le parking de 700 places. Un bon point! Nous avons ensuite retiré nos dossards pour le 12km et reçu quelques goodies : Mini serviette et buff floqués aux couleurs du Trail, et de la paperasse.

Avant le départ, nous en avons profité pour faire quelques photos avec les filles du Dubndiducrew et Elise et Coraline, puis participer à l’échauffement proposé par l’organisation. Puis, en place pour le départ !

14368850_10210340803294117_1268439221823099333_n

3-2-1 et c’était parti! Je n’avais pas trop étudié le parcours, préférant pour une première, me laisser porter par l’ambiance de la course. Les seules indications que nous avions eu étaient : montées et descentes de gradins (« dans le cadre des journées du patrimoine », disait-il ironiquement… XD) , un passage dans la rivière et un passage sur voie ferrée.

Nous commencions la course sur bitume pour rejoindre un chemin, où la course pouvait vraiment commencer ! En revanche, un petit souci de kilométrage puisque après à peine 500 mètre de course, on apercevait déjà le panneau 1 km, et tous autant les uns que les autres étions étonnés de le voir si tôt.

Tant pis, la course était bel et bien commencée, on s’engouffrait petit à petit dans la nature à travers des chemins assez plats. Entre le troisième et le cinquième kilomètre, nous étions en forêt. Le chemin, malgré la pluie, était plutôt praticable et plat, même s’il fallait faire attention où mettre les pieds, la nature « étant laissée telle quelle », comme nous l’avait souligné l’organisateur de la course lors du mot d’avant course. Une partie de parcours plaisir, où les jambes déroulaient bien. Avec ma musique dans les oreilles, j’avais trouvé mon rythme. Ce passage m’a montré que le trail est un tout autre terrain de jeu où il faut savoir respecter celui qui est devant mais qui va moins vite. Si les chemins étaient trop étroits et qu’il était impossible de doubler, je pouvais le faire plus tard, lorsque les chemins se seraient élargis, plutôt que de bousculer où de risquer de se tordre une cheville en passant sur les cotés (cela s’est vu !). C’est ma vision des choses bien sûr, mais cette mentalité me plait et m’a permis de me concentrer sur la technique plutôt que la cadence sur ce passage en sous-bois.

Cinquième kilomètre, avec la partie « journée du patrimoine » made in « le trail du Lyon vert » ! Trois montées et descentes de gradins de terrain de foot. Encore fraîche, ça passait pas trop mal, mais ça cassait tout de même la cadence du passage précedent. Ensuite venait l’heure du premier et unique ravitaillement où j’ai pris le temps de m’arrêter boire un verre, pour reprendre des forces !

C’était déjà reparti, on s’engouffrait à nouveau en forêt, et la deuxième partie du parcours s’annonçait un peu plus corsée (quand même très abordable !). De la descente, et donc beaucoup d’attention. Il fallait toujours être très concentré sur le terrain, un peu glissant des fois. Lorsque je descendais, je pensais déjà à tout ce que j’allais remonter après. Les septième, huitième et neuvième kilomètres étaient plus vallonnés que la première partie de parcours, avec des passages vraiment pentus. Evidemment, vers le huitième, il fallait que ça arrive… Premier bobo de trail ! Ma cheville a vrillée… Même si j’ai eu l’air ridicule sans doute, j’ai eu le réflexe de ne pas prendre appui dessus et de m’étaler de tout mon long par terre. Au top, vidéo gag ! Pauline, un peu devant moi et un Monsieur  m’ont demandé plusieurs fois si ça allait. Ma cheville tirait mais je ne suspectais rien de grave. J’ai continué la course, les quelques premiers mètres un peu difficilement, le temps de me remettre de ma chute. Mon rythme de départ avait quand même chuté, j’étais plus méfiante quant à mes appuis.

tlv2016622

Au dixième, on découvrait la fameuse traversée de rivière, dont nous n’avons pu échapper ! Juste avant, nous avions retrouvé les participants du 19 km, et comme par hasard, Elise ! On a donc pu finir la course ensemble et ça, c’était cool!  » Dans l’eau, passez dans l’eau, pas sur les pierres ça glisse trop ! » nous lançaient les organisateurs de la course. Pas le choix, il fallait y aller ! Une rivière, deux rivières plus tard, il nous restait deux kilomètres à parcourir, au travers du parc de Lacroix-Laval, et un chemin de fer à traverser avec nos baskets qui faisaient « floc floc ». On tenait, Pauline et moi, à finir la course main dans la main. On a donc couru les derniers mètres a s’encourager mutuellement. Je voulais ma photo (elle a été prise mais je ne peux toujours pas la récupérer…)! Nous avons fièrement franchi la ligne d’arrivée de notre premier trail, ensemble, en 1h23,59, finissant 30èmes :). Beau travail d’équipe !!

tlv-2016-rep-329

sans-titre-1ee

Ce que j’ai aimé:

  • Le challenge du premier trail
  • Le parcours
  • L’organisation

Ce que je n’ai pas aimé:

  • La météo du jour
  • J’aurai aimé avoir un tee-shirt à la place de la mini serviette

Et si c’était à refaire:

  • A 100%, peut-être sur l’autre distance, ça serai un beau challenge !
  • A 30 minutes de Lyon, que demande le peuple !

 

 Avez-vous déjà participé au Trail du Lyon Vert ? Si oui, vous a t’il plu ??
Quel conseil me donneriez-vous pour un futur trail, plus long et plus difficile ?

 

Pauline

Suivre Crapahuteuse:

Blog Lyonnais voyages, bons plans, sport et lifestyle.

4 Responses

  1. thierry lyon running

    Super compte rendu ☺ le truc de passer dans la riviere c est pas top je trouve mais comme c est a la fin ça passe. Sur un autre trail avec un temps pareil j investirais dans une paire de running specifique trail milieu de gamme pour mieux maintenir les appuis. Le parking de 700 places .. en fait…. les infos de ton CR me donne encore plus envie de le faire dans 12mois. Merci.

    • Crapahuteuse

      Merci pour ton passage ! Oui c’est sûr que les chaussures ne sont pas de trop, et si je vois que j’en fais plus, j’investirais car ça change tout !!! Après la cheville si elle doit vriller, elle vrillera … Fonces, tu peux y aller les yeux fermés !!

Laissez un commentaire à 44/ Sport : Rétrospective 2016 et objectifs 2017 – Crapahuteuse Annuler la réponse.

Vérification * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.